Si on mangeait les restes…

27 Mar
Les restes du séjour.

 Que je vous raconte… en gros…

D’abord je tiens à dire que après avoir passé 10ans hors de France, quand je reviens, je suis quand même un peu dépaysée. Mais cette année plus que les autres fois encore. Et là, je m’adresse surtout aux Herblaysiennes. Si vous saviez Herblay! 
– D’abord j’ai trouvé qu’on comptait les noirs et les arabes sur les doigts d’une main. C’est vrai que la barrification de la gare SNCF y ai peut-être pour quelque chose. Avant, y avait toujours une troupe de glandus. maintenant ils ont enlevé le banc et mis les portes automatiques au ras de l’entrée: forcément c’est moins convivial.
– Stationnement Payant partout en ville! Toute le centre ville et sa proche périphérie,la  rue derrière la gare,la  rue du port aux vins, tout ça c’est payant. Et en petite courronne, de devant chez Charlotte, jusqu’à la  rue de Cormeilles, et toutes les rues derrière la tournade: zone bleue: stationnement au disque, et vas-y que les pervenches d’Herblay, (qui d’ailleurs ressemblent plus à un croisé entre le militaire et le prof d’EPS) alignent!
– En compensation, la ville a fait raser les vieux immeubles d’à coté de la gare, vous savez ceux qui ressemblaient un peu aux Lyons… Et à la place ils ont fait une gare routière d’où on prend les célèbres cars Lacroix, mais aussi, et c’est là la nouveauté, des genre de minibus gratuits qui sillonnent la ville, les citébus, des cailloux gris aux chênes, sans oublier la nouvelle zone des bournouviers (qui s’étend des pierges jusqu’à bientot Conflans. Ils sont lancés, on les arrête plus, les nouveaux herblaysiens). Au passage le carrefour de l’école Montaigne s’en trouve tout agrandi et décoré d’un feu!
– quant à la zone en amont de cette gare routière, l’ancienne gare de frêt de la SNCF ( et ancienne gare tout court même si on remonte aux origines des temps modernes Herblaysiens) et bien on hérite d’un joli parking sur 2 ou 3 niveaux, j’ai pas bien vu, très design en tous les cas!
Voilà peut-être qui explique 2 choses:
1- la bourgeoisitude grandissante d’Herblay et la désertion de certaines minorités visibles. Je dis certaines car quand on passe aux bournouviers, on croise des têtes qu’on croisait avant aux Naquettes. Y a un peu de foulard, avec de la djellaba sous la parka pour les grands-mères et du foulard a la mode, noué court sur la tête pour les mamans: du français nouveau!
2- le fait qu’on croise tant de têtes familières dans le centre. Les passages cloutés se multiplient, aux grands plaisirs des petits trotteurs en herbes et des mamies du coin qui enfin ont gagné la guerre du petit plaisir quotidien: celui de prendre son temps!  Et à part ça, moi j’ai sentie une vraie convivialité, même si la problématique des micro-trottoirs impraticables pour les poussettes reste entière.
Voila donc pour les news. Depuis Mardi la Soukhette soigne une angine, le soukhet lui est cloué sur le canapé avec une bonne rhino et 38 de fièvre. La soukhinette, elle, me colle aux basques, en s’enquillant mon stock de chouquettes du gouter, les unes après les autres. 
Demain on organise notre contre-carnaval chez ma tante (sous réserves de l’état de santé des malades du coin!). Et lundi c’est l’avion pour retrouver:
Voila qui devrait me motiver à fond!
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: